previous arrow
next arrow
Slider

Vous pourrez, en cliquant sur le bouton ci-dessus, consulter le Bulletin de votre commune.

BIENVENUE

Les Chapellois ont la chance de vivre dans une commune particulièrement dynamique, solidaire, équilibrée et tranquille.

La découverte virtuelle que vous allez faire vous en apportera la démonstration.
Commerces, services, activités industrielles et artisanales sont nombreux, inventifs, adaptés à nos besoins.
Nos associations nous permettent de multiplier les rencontres, de pratiquer mille activités et de renforcer notre cohésion.
Les services municipaux sont particulièrement attentifs à rendre à chacun le meilleur service possible.
À titre d’exemple, combien de communes ne font payer, comme nous, aux parents d’élèves que les repas réellement pris au restaurant scolaire, sans qu’il s’agisse d’un forfait mensuel ou trimestriel ?
Combien de communes prennent en charge le coût de destruction de nids d’insectes ?
Combien se préoccupent de convoyer les personnes âgées pour leurs courses ou leurs visites chez le médecin, ou de leur adresser un petit mot lors de leur anniversaire ?
Et enfin, combien sont aussi attentives à leurs enfants en donnant autant de moyens aux écoles, en multipliant pour eux toutes les attentions et les services ?

Bienvenue à la Chapelle-Saint-Ursin !

Yvon Beuchon
Maire de La Chapelle-Saint-Ursin

NOS ACTUALITÉS

Retrouvez l'ensemble des actualités de votre ville

La Mairie

La Mairie

Retrouvez l'ensemble des informations utiles

Le Conseil municipal

Retrouvez l'ensemble des élu(e)s de la Chapelle-Saint-Ursin

La vie Économique

Zones économiques des plus actives, La Chapelle-Saint-Ursin
TOUTE UNE HISTOIRE

Pas une forêt, pas une rivière, ni même un ruisseau
Que des landes calcaires sèches et des marécages…

C’est en ce lieu inhospitalier que se retira Saint-Ursin, forcé de quitter Bourges qu’il était venu évangéliser à la demande du pape Saint-Clément, à l’aube du IIe siècle. Ainsi débuta l’histoire de la Chapelle-Saint-Ursin, commune de 783 hectares et 40 ares, au cœur de la Champagne berrichonne, qui culmine à 156 mètres.
Pas un château ni même un moulin ou une fabrique… 
Jusqu’au début du XIXe siècle, notre commune restera pauvre, sa population n’excédant jamais 250 habitants, vivant d’activités agricoles extensives (élevage ovin) et de la culture de la vigne dont la superficie a occupé jusqu’à 117 hectares ! 
Mais tout vint à changer à partir de 1837, année où le conseil municipal autorise l’extraction du minerai de fer moyennant redevance. Ce minerai est abondant au sud de la commune (Verniller, Noval, Laburets…).

L’achèvement du canal de Berry en 1841 décuple l’activité en facilitant le transport du minerai. La loi de 1842 créant un réseau national de chemins de fer force la demande de métal et les prix grimpent. Le budget communal et la population croissent rapidement.
La Chapelle-Saint-Ursin devient alors l’une des communes les plus riches du département : mairie, école, église, école de filles sont construites ou rénovées.
La population atteint 844 habitants en 1866. 
Mais férocement concurrencé par l’industrie sidérurgique qui a entamé sa révolution industrielle (notamment l’industrie anglaise), notre bassin connaît un très rapide déclin. Des 109 puits en activité, il n’en restera guère qu’une dizaine au début des années 1870, plus aucun quelques années plus tard… Puis, à son tour, vers la fin du XIXe siècle, l’activité viticole est en récession. Elle ne se relèvera jamais des attaques du phylloxera malgré la création d’un syndicat viticole très actif. Son déclin se poursuivra régulièrement jusqu’en 1986 où il ne restera que 15 ares en exploitation.
La population communale diminue dès 1890 et notre Chapelle-Saint-Ursin entre bien mal dans le XXe siècle. Plus de mines, peu de vignes, moins de 500 habitants…
Les Chapellois ne sont plus que 431 en 1926.
Mais après-guerre, et surtout à partir de 1960, la croissance démographique s’accélère sous l’effet de l’exode rural qui pousse les populations paysannes locales vers les abords de la ville-préfecture du Cher.
L’arrivée de l’autoroute en 1989 et la présence d’un échangeur permettent le développement rapide de notre zone industrielle appelée « ORCHIDEE », Organisation CHapelloise pour l’Installation et Développement des Entreprises.

De 1 326 habitants en 1968, la population passe à 2 971 en 1989 et approche de à 3693 en 2021.

c'est aussi

71
HECTARES de réserve nationale naturelle des "Chaumes du Verniller"
LA CHAPELLE-SAINT-URSIN

c'est

Hectares

emplois sur la commune

Associations dynamiques

HABITANTS

Recent Posts

Infos du 15/07/2021

Infos du 12/07/2021

Infos du 01/07/2021

  • info@example.com
  • 6701 Democracy Blvd, Suite 300, USA